Autres actifs

Other assetsArgex Titane Inc. était au départ une petite société d'exploration minière, et à ce titre, Argex est présentement propriétaire de deux propriétés, Lac Brûlé et La Blache, situées au Québec (Canada).

Les estimations mentionnées ci-après sont essentiellement historiques, non conformes à la norme NI 43-101 Ressources minérales et réserves minérales et ne peuvent être utilisées comme tel. Une personne compétente n’a pas fait l’analyse nécessaire pour classifier l’estimation historique comme correspondant aux ressources minérales actuelles. Elles doivent donc être considérées uniquement comme une indication du potentiel de minerai de titane de fer et non nécessairement comme une indication de la minéralisation des propriétés de Lac Brulé et de La Blache.

Lac Brulé
La propriété du Lac Brûlé d'Argex Titane couvre une partie du complexe anorthosite de Labrieville, lequel recèle de dépôts d'oxyde de fer magnétique connus, fortement minéralisés en titane. Le travail historique d'exploration, complété sur la propriété dans les années 1950 et 1970, a identifié trois lentilles massives d'ilménite. Une étude interne complétée en 2005 à la suite de forages de délimitation sur la Lentille A et la Lentille B fait état d'une estimation de ressources minérales totale de 3,8 millions de tonnes avec une teneur moyenne de dioxyde de titane (TiO2) de 30,1 %.

Depuis l’acquisition de la propriété par Argex in 2011, des campagnes de forage ont été complétées en 2013 et 2014, et plus récemment en 2016. Celles-ci ont démontré la continuité de la minéralisation en titane de fer et de la constance de la qualité.

La Blache
La propriété de La Blache est située dans la région de Manicouagan dans la province de Québec. La propriété comporte trois lentilles de minéralisation massive riches en magnétite titanifère nommées Hervieux Ouest, Hervieux Est et Lac Schmoo, qui affichent une minéralisation historique estimée (1964) à 79 millions de tonnes composées à 48 % de fer (Fe), à 20,5 % de dioxyde de titane (TiO2), à 0,36 % de pentoxyde de vanadium (V2O5) et à 0,19 % de chromium (Cr). Un rapport technique 43-101 (2011) est disponible sur SEDAR.